• Icône de l'application Facebook
  • Icône de l'application Google +
  • Twitter App Icône

Siége sociale: VACANCE SRI LANKA  70/A Moor Street ,Tangalle ,Sri lanka.  Telephone:-0094(0)772482233.

              contact@srilanka-vacance.com                 Numeros Immatriculation: H/5/2763

                             

                                          2019 Copyright www.srilanka-vacance.com
                                                          All rights reserved.

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page

                                                                                              HISTOIRE DU SRILANKA
Le Sri Lanka est une île légèrement plus grande que la Corse, dont les dimensions nord-sud avoisinent les 400km et 225 km de l'ouest à l'est. L’île est peuplée d'environ vingt millions d'habitants, d'origines, de religions, de langues et de coutumes différentes.  
Le Bouddhisme est la religion principale, composant 69% de la population. Un grand nombre de plages magnfiques entourent le Sri Lanka. Les montagnes du centre situées au millieu du pays offrent de splendides cascades, vous trouverez également un climat tropical à faire naître des flores et des faunes parmi les plus belles au monde, pour la plupart ce sont des variétés endemiques au pays.

 

                                                                                                 Premiers habitants
Les premiers habitants du Sri Lanka sont des aborigènes, a suivi le débarquement au ceylan d’un Roi nommé Vijayan, avec par la suite la venu des cinghalais.  Les chroniques des Singhalais - de langue singhalaise  indoeuropéenne - rapportent que ceux-ci sont originaires du nord de l'Inde, près du Bengale, peut-être de l'Orissa, arrivèrent dans l'île vers -600. Le bouddhisme s'installa trois siècles plus tard, traditionnellement du fait de l'action missionnaire initié par l'empereur Ashoka, en même temps que l’installation d’un système d'irrigation sophistiqué, notamment dans le centre et le nord.
Contrairement à l'Inde où la tradition historique est peu répandue, le Sri Lanka dispose de plusieurs chroniques historiques. Ces chroniques, mêlant certains épisodes légendaires aux faits historiques, sont néanmoins considérés par les chercheurs comme une source relativement fiable, bien que moins rigoureuse que les chroniques chinoises, car de nombreux éléments ont pu être confirmés par recoupement avec des sources étrangères et les fouilles archéologiques. Elles permettent même parfois d'éclairer l'Histoire de l'Inde. Trois chroniques couvrent l'histoire de l'île:
· le Dīpavamśa ou Dipavamsa ("généalogie de l'île"),
· le Mahavamśa ou Mahavamsa ("grande généalogie"), compilée par Mahanama,
· Le Cūlavamśa ou Culavamsa ("dernière généalogie"), reprenant l'histoire de l'île au 4ème siècle, date où s'arrêtaient les chroniques précédentes, jusqu'à la conquête britannique.
 
                                                                                                             
Histoire
Tumultueuse, l'histoire du Sri Lanka a été marquée par des successions de périodes houleuses et de périodes lumineuses. Les premières, provoquées par les guerres fratricides ou les affrontements liés aux invasions tamoules, ont ainsi été suivies par des périodes de prospérité marquées par un fort développement culturel, artistique et religieux. Au total, 180 rois se succèdèrent sur le trône du Sri Lanka pendant 23 siècles, certains laissant derrière eux des héritages de valeur. Impressionnants monuments et systèmes d'irrigation des sols réalisés à la perfection font partie de ces richesses héritées du passé. Trois oeuvres
littéraires font également partie de cet héritage, permettant de retracer l'histoire de l'île dans ses grandes lignes. La fondation de l'île est ainsi narrée par le Mahavamsa (Généalogie de la Grande Dynastie), rédigé en pali par des moines bouddhistes à la fin du IVe s. av. J.-C. C'est grâce à un manuscrit comprenant une grammaire en pali et des commentaires du Mahavamsa découvert dans un temple par un officier anglais en 1826 que le texte put être traduit, et l'histoire du Sri Lanka retracée. Les deux autres textes, le Dipavamsa et le Culavamsa, évoquent les grands événements jusqu'au début du XIXe siècle.
 
Période d’Anuradhapura (IIIe s. av. J.-C. - 993 ap. J.-C.) 247-207 av. J.-C : Règne de Devanampiya Tissa et introduction du bouddhisme. Ier s. av. J.-C : Le canon bouddhique est couché par écrit pour la première fois. 312 : La Sainte Relique de la Dent est recueillie à Anuradhapura. 993 : Sac et incendie d’Anuradhapura par les Chola de l’Inde du sud, qui occupent l’île jusqu’en 1070.  
Période de Polonnaruwa (1070 -1235) 1070 : Vijaya Bahu Ier (1055-1110) reprend Anuradhapura et se fait sacrer roi à Polonnaruwa. 1153 -1186 : Période de reconstruction matérielle, politique et religieuse, sous le règne de Parakrama Bahu. 1235 : Chute du royaume de Polonnaruwa.  
Période des capitales éphémères (1236 -1597) 1236 : Parakrama Bahu II installe la capitale à Dambadeniya. 1272 : Déplacement du pouvoir à Yapahuwa. 1344 : La région de Jaffna s’érige en royaume indépendant. 1415 : La capitale singhalaise se fixe à Kotte, dans la banlieue de l’actuelle Colombo. 1505 : Les Portugais s’établissent sur les côtes et convertissent au catholicisme une partie de la population. 1597 : Les Portugais prennent Kotte, puis Jaffna. Le pouvoir singhalais se déplace à Kandy.  
Période de Kandy (1597-1815) 1656 : Le comptoir de Colombo tombe aux mains des Hollandais. 1747-1780 : Règne de Kirti Sri Rajasinha et campagnes de restauration des monuments bouddhiques. 1796 : La Grande-Bretagne annexe Ceylan.
 
                                                                                             
Influences extérieures  
Ancienne carte du Sri Lanka datant de 1686. La situation de l'île au milieu de l'océan Indien en a fait un centre de commerce très important au cours de l'Histoire. Les marins de la Rome antique la nomment « Taprobane ».
Les commerçants arabes, qui prennent le relais et maîtrisent les échanges entre la Méditerranée et le monde indien jusqu'à l'arrivée des Portugais, la connaissent comme  « Serendip » - dérivé depuis le nom sanskrit Sinhala-dweepa - qui est la racine du mot en anglais« serendipity », substantif inconnu en français signifiant découverte heureuse faite par hasard. C'est de cette implantation et de sa descendance que provient la population musulmane (7 %).


Les navigateurs portugais à la recherche des épices s'emparent en 1505 des régions côtières et introduisent le catholicisme. LesHollandais les supplantent en 1658.  L'indianisation La place de Ceylan dans l'empire néerlandais aux xviie-xviiie siècles, sous la direction de la compagnie des Indes.
Bien que les Britanniques prennent définitivement le contrôle en 1796, les lois hollandaises restent le pivot de la jurisprudence. En 1815, les Britanniques obtiennent une victoire sur le roi de Kandy nommé Sri Vicramaraja Singa, ce qui parachève leur domination et ils créent la colonie royale de Ceylan. Ils établissent une économie basée sur le thé, la tentative d'exploitation du café s'étant révélée infructueuse, et dans une moindre mesure sur le caoutchouc et la noix de coco, et favorisent une nouvelle émigration tamoule dans le centre et le sud de l'île pour travailler dans les plantations.
En 1931, les Britanniques accordent une certaine autonomie, puis l'indépendance le 4 février 1948 dans le cadre du Commonwealth.